Photo
Le premier morceau de ce disque, "story of my scene" était le seul morceau que je connaissais de ce groupe, burning lady,avant de recevoir l'album.
 Un clip avait été réalisé sur cette chanson vachement bien foutue .
Quand j'ai écouté l'intégralité du CD j'ai encore réalisé que je m'étais privé d'un groupe super bon pendant beaucoup trop de temps.


En effet la galette déborde d'éléments qui me font sourire :
Une musique rapide, une voix féminine maitrisée, des compositions travaillées et un final plus qu'efficace.

Toutes les chansons sonnent comme des tubes à chanter le poing levé en dandinant son surplus de graisse.
Oui oui, vous allez peut être penser que j'exagère, mais allez y, procurez vous ce disque puis écoutez "story of my scene", "one more for tolerance", "Girls with sunglasses" (je déteste le ska d'habitude, pas là),Never forget...
Je vais m'arrêter là, juste parce que ça serait trop simple pour moi, mais essayez de faire ce que je viens de dire, et osez me dire que j'ai tort par la suite !
Je pense sincèrement que "until the walls fall" pourrait plaire à une très grande majorité des amateurs de punk rock.


Les morceaux changent souvent de registre :
le morceau ska que j'ai cité quelques lignes plus haut, "Oleti" est ses passages plus posés, "El verano de Rekalde" et ses paroles en espagnol,"Loose women" qui nous embarque avec ses airs plus pop et une guitare diabolique...

On arrive rapidement à la fin du disque qui se termine sur la chanson acoustique "Wasted time", qui nous prouve encore une fois que Burning lady arrive à maitriser quelque chose de différent.
Pour conclure voilà là un très bon album de "STREET punk" qu'il faut vite se procurer.
Bien ficelé du début à la fin, celui ci a peu de chances de vous déplaire.



Pour écouter deux extraits de l'album : http://burninglady.bandcamp.com/
Pour se le procurer :http://burninglady.bigcartel.com/products


                                                                      Publié par Arnaud

 
 
Photo
Ghost on Tape - Occulted times (Les disques de géraldine, des ciseaux et une photocopieuse)

Chapeau !
Voilà le premier mot qui est sorti de ma bouche quand mes yeux et mes mains ont explorés avec passion ce bel objet.
Le tout rend complétement DIY et bien soigné, avec un artwork à la hauteur des morceaux à l'intérieur .
Que des compliments dès le premier coup d'oeil, et rebelote dès la première oreille tendue.


Dans cet album on retrouve à peu près tous les éléments d'un bon disque de punk-rock :
Des mélodies et des choeurs efficaces sur le tout premier morceau "On this silent screen", le mid tempo qu'on adore tous sur l'excellente chanson " "In a black box", et les refrains bien popisé pour donner un air de tubes aux chansons comme "The final blackout"et "No words".

Les chansons s’enchaînent et le rythme est maintenu avec les mêmes recettes tout au long du disque sans m'ennuyer pour autant. Ce trio toulousain nous offre du pop punk et le résultat est brillant. 
Le tout est rempli d'émotions et les paroles sont vraiment bien écrites ( enfin, de ce que j'arrive à comprendre du moins, where is bryan, bryan is in the kitchen you know...)

Je n'arrive pas à trouver de point négatif à ce disque,si ce n'est le fait que je me suis répété tout au long du disque "Mais bordel, cette voix me fait penser à un autre groupe... MAIS QUI ? 
De plus le dernier morceau est vraiment mon préféré, alors je ne peux que vous dire que ça finit vraiment en beauté et qu'on ai obligé de dire du bien de ces 12 morceaux !


Voues pouvez écouter l'album ici : http://ghostontape.bandcamp.com/
Et le commander là : http://ghostontape.bigcartel.com/

                                                                                                            Publié par Arnaud




 
 
Photo

Demande à doctissimo - MAXIMISE RECORDS


Je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas un adepte du purisme musical, j'écoute donc différents genres musicaux, dont du punk rock. J'ai écouté « Demande à Doctissimo » de Rien à Foutre, que j'ai acheté pour l'avoir, et pour soutenir la scène punk. J'y ai trouvé du groove, ce petit plus qui provoque le plaisir d'écouter de la musique. C'est un terme plus approprié au jazz, ou au funk, mais c'est aussi un signe de qualité qui peut s'approprier au punk. Vous voyez ce truc qui vous fait secouer la tête de haut en bas ou partir loin en air guitar?

« Avec moi t'espère juste multiplier ton salaire ! » N'allez pas croire par là que Rien à Foutre fait du punk sucré, voire de la pop, il faut écouter pour s'en rendre compte. C'est bien du punk rock, c'est bien pêchu, ça va vite. J'ai des souvenirs de skate rock sur des vidéos de skate assez anciennes, quand le skate rock était encore en plein essor, j'ai failli prendre ma planche.   


« J'en ai rien à foutre », ça fait tellement de bien de se le dire parfois, alors imaginez vous l'entendre chanter, vous aurez le plaisir d'envoyer se faire foutre toutes vos emmerdes au moins pendant une bonne minute. C'est un peu comme essuyer son crâne sur son paillasson, pour ceux qui connaissent.. 


Une fois soulagé, vous pouvez commencer à sauter dans tous les sens. 
Vous apprécierez la petite surprise, life style .. Je n'en dis pas plus.  


Lien pour écouter le disque en entier : http://rienafoutre.bandcamp.com/album/demande-doctissimo

                                                                   Publié par Guillaume