Photo
Le premier morceau de ce disque, "story of my scene" était le seul morceau que je connaissais de ce groupe, burning lady,avant de recevoir l'album.
 Un clip avait été réalisé sur cette chanson vachement bien foutue .
Quand j'ai écouté l'intégralité du CD j'ai encore réalisé que je m'étais privé d'un groupe super bon pendant beaucoup trop de temps.


En effet la galette déborde d'éléments qui me font sourire :
Une musique rapide, une voix féminine maitrisée, des compositions travaillées et un final plus qu'efficace.

Toutes les chansons sonnent comme des tubes à chanter le poing levé en dandinant son surplus de graisse.
Oui oui, vous allez peut être penser que j'exagère, mais allez y, procurez vous ce disque puis écoutez "story of my scene", "one more for tolerance", "Girls with sunglasses" (je déteste le ska d'habitude, pas là),Never forget...
Je vais m'arrêter là, juste parce que ça serait trop simple pour moi, mais essayez de faire ce que je viens de dire, et osez me dire que j'ai tort par la suite !
Je pense sincèrement que "until the walls fall" pourrait plaire à une très grande majorité des amateurs de punk rock.


Les morceaux changent souvent de registre :
le morceau ska que j'ai cité quelques lignes plus haut, "Oleti" est ses passages plus posés, "El verano de Rekalde" et ses paroles en espagnol,"Loose women" qui nous embarque avec ses airs plus pop et une guitare diabolique...

On arrive rapidement à la fin du disque qui se termine sur la chanson acoustique "Wasted time", qui nous prouve encore une fois que Burning lady arrive à maitriser quelque chose de différent.
Pour conclure voilà là un très bon album de "STREET punk" qu'il faut vite se procurer.
Bien ficelé du début à la fin, celui ci a peu de chances de vous déplaire.



Pour écouter deux extraits de l'album : http://burninglady.bandcamp.com/
Pour se le procurer :http://burninglady.bigcartel.com/products


                                                                      Publié par Arnaud

 


Comments




Leave a Reply