Photo


Quand on parlait du dernier effort physique des Parisiens de Guerilla Poubelle, on pouvait dire que c'était "à l'époque".
Effectivement, leur dernier EP "Pas de bonne raison" était sorti en 2009, en suivait "C'était mieux avant", CD compilation rassemblant les morceaux épuisés.
Après plusieurs années d'absence, voilà que le groupe de punk rock revient en janvier 2013, assez discrètement, comme une surprise :

"C'est pas comme si c'était la fin du monde", EP 3 titres, composé avec une toute nouvelle formation.



Il suffit d'écouter les premières secondes de "Marx et l'histoire", Premier morceau, pour me faire sourire bêtement devant mon écran. Voilà un retour inattendu comme on aime :
Une progression au niveau instrumental (J'arrive même à me dandiner sur ma chaise), un refrain toujours efficace comme à leur habitude (encore une seule écoute suffisante pour garder ces quelques lignes en tête), et la voix bien rauque qui nous avait presque manqué, le tout en restant dans la même veine, sans gros changements .
1 minute 12 pour convaincre, l'exercice est réussi.

Vient le tour de "Novembre", mon petit coup de coeur de ces trois chansons.
Une petite intro "guitare-basse" toute mignonne et un texte vraiment bien écrit : " les cloches résonnent, elles m’abrutissent déjà. L’avance me sonne, conscient des dégâts.
la fin du monde se fera à poil sur un buffet, sa mise en scène trahit un sadisme surfait".
Tout ça forme une chanson bien mélancolique,surtout à la fin, parfait !

Place au dernier morceau "Sans dieu ni maire".
ça aurait pu être mon morceau préféré si le morceau était un peu plus long !
Là pour le coup c'est du rapide, deux phrases gueulées : "Laissez dieu et la patrie en dehors de notre amour. 
j’ai besoin de napalm à cracher sur vos familles" et le tout en 30 secondes sans compter le joli larsen pour cloturer la galette !

Voilà un disque rapide, simple et efficace,qui va me refaire suivre ce groupe de près, que j'avais petit à petit abandonné depuis peu.

Voilà le lien pour pré commander le vinyle, le CD, ou bien le télécharger à prix libre : ICI


Arnaud.



 


Comments




Leave a Reply