Voilà une interview d'Olivier, guitariste / chanteur dans Dead Pop Club, Maladroit et The Vein Shot . Cet échange de mail aborde l'actualité de ses 3 groupes .

Picture
SOAB Webzine : -Ca fait un bail que tu joues dans dead pop club, qu'est ce que tu peux nous dire de l'évolution du groupe ?  Vos anciens morceaux vous correspondent toujours, ou alors vous avez plutôt changé d'optique ?

Olivier : Ca fait effectivement un bail que Dead Pop existe. Depuis 1998 plus précisément. Forcément, pendant ce laps de temps, le groupe a évolué musicalement. Tout comme nous avons évolué en tant qu'individu. L'un va avec l'autre. Je dirai que le Dead Pop 2010 est plus efficace. Que nos morceaux aujourd'hui sont mieux écrits, chantés et joués. Maintenant, ce n'est que mon avis en tant que membre de Dead Pop Club. Peut-être que certaines personnes qui nous écoutent préfèrent Superpower et Autopilot Off à Home Rage. De mon point de vue, Home Rage est une photo représentative de qui nous sommes en 2010.


SOAB Webzine : -Votre prochain clip (you think you can dance) sera un mix de vidéos de fans. Les fans ont bien joués le jeu,vous avez reçu pas mal d'extrait  ?

Olivier : On a reçu quelques extraits. Pas autant qu'on l'espérait. Par contre, on a nous même filmé pas mal de gens. Ainsi que des copains dans des groupes. Comme les Unco, les Flying, Mon Autre Groupe, Guerilla Poubelle, Anita de Anita Babyface, Thomas des Burning Heads, les japonais de S.M.N, les Marxmallows, les gallois de Henry’s Funeral Shoe et d'autres. Les Charly Fiasco nous ont aussi fait une méga chorégraphie. Digne d’un popstar. Ce clip risque d'être assez drôle. J'espère qu'il sera en ligne d'ici la fin de l'année.

SOAB Webzine : -Tu joues aussi dans Maladroit . Que peux tu nous dire de votre cd qui va sortir début 2011 ? L'enregistrement a-t-il déjà commencé ? Il sera fidèle au vinyle ?

Olivier : L’enregistrement est en passe de se faire. On va aller mi novembre 3 jours en studio dans le home studio de Fab, bassiste de Justin(e). Puis on ira deux jours chez le père de Till pour les voix. On ne sait pas encore qui s'occupera du mix. Ce disque contiendra entre 12 et 16 morceaux. Musicalement, ca change un peu par rapport au 45T. C'est plus pop punk. Pour l'instant, on a pas prévu de le sortir en vinyle. C'est une question de budget, le vinyle coutant vraiment cher. Ce premier album de Maladroit sortira à la mi février sur Guerilla Asso en co prod avec d'autres labels certainement. On en profitera pour partir sur une tournée française de 10 dates avec les québécois des Sainte Catherines du 23 février au 5 mars. Elle passera par le Havre, Nantes, Bordeaux, Tarbes, Toulouse, Marseille, Lyon, Nancy, Hazebrouck, Bruxelles et Paris.
Picture
SOAB Webzine : -Tu peux me dire deux mots sur la chanson " There's no "I" in Diy "  ?

Olivier C'est un texte de Till. C’est un titre assez ironique qui parle des groupes qui revendiquent le DIY alors que de toute façon ils n’ont pas d’autre choix ! Le refrain fait « I stay DIY cause my band sucks anyway ». Cela nous fait parfois marrer ce DIY a tout prix comme choix engagé alors qu’il n’existe pas d'autre alternative.


SOAB Webzine : -Tu joues dans un side-project acoustique, the vein shot . Quels sont vos projets ? Des concerts ou un nouveau cd en vue ?

Olivier : The Vein Shot est en stand by en ce moment. Avec le planning de Maladroit et de Dead Pop, je n'avais plus vraiment le temps de répéter avec mon acolyte Chris. Du coup, The Vein Shot est en hibernation. Je ne sais pas si on reprendra. Jouer acoustique est vraiment difficile. Mais je continue chez moi à écrire des morceaux. Peut-être que j'essaierai de jouer en solo un de ces 4. Je risque d'aller enregistrer 2,3 titres avec un copain d'ici la fin de l'année. Je verrai bien ce que j'en ferai après.

SOAB Webzine :-Entre tes 3 groupes, tu as du temps pour toi ? T'as pas l'impression de vivre à 200 à l'heure, de voir les concerts défiler et de rater des moments que t'aurais peut être pu vivre si t'avais un ou deux groupes de moins ?

Olivier : Finalement, je n'ai plus que deux projets. Mais oui, deux groupes, les répéts, les concerts puis le taf, la vie de famille (j'ai une petite fille de 6 ans), ca fait un agenda plus que rempli. J'ai pas vraiment le temps de faire autre chose. Rater des moments autres ? Oui certainement. Mais depuis le temps que je joue dans des groupes, j'ai pris l'habitude de rater telle ou telle soirée. C'était plus génant au lycée ou à la Fac. Aujourd'hui c'est pas si grave. Puis mes potes sont tous dans des groupes. J'ai fait mon choix et franchement, partir sur la route, c'est quand même le pied. Tu es avec tes potes, tu rencontres d'autres gens, tu donnes des concerts… c'est devenu comme une drogue. J'ai besoin de manière régulière de poser mon cul dans un camion (même si ce n'est pas tout le temps drôle !!!), de bouffer des sandwichs triangles, de se moquer de la femme cougar au péage et de respirer l'air d'autres villes que la mienne. Les groupes, c'est quand même la classe. Même si tu débarques le lundi matin au taf avec des cernes profondes comme la caverne de dans The Descent. Et que pour ta copine par contre, c'est pas forcément évident (avec Maladroit on a d'ailleurs un titre qui s'appelle Don't Tell My Girlfriend I Have a New Band).

SOAB Webzine : - Merci à toi !

Vous pouvez choper les skeuds de ces 3 groupes sur le Jardin des fous, ou  matter le site de Dead Pop Club ici !
 


Comments




Leave a Reply