LISAAPEUR+CORBILLARD

VENDREDI 5 NOVEMBRE 2010

Amiens - Le grand Wazoo


Picture
  20H30 pétantes, beaucoup de monde au wazoo, ça fait plaisir !

  Ce n’est qu’après avoir été au courant que le concert commence finalement à 22h00 que tout le monde se disperse. Beaucoup partent boire des canettes dans le parc à côté, on ne les reverras plus. En même temps, un mec de la bande avait sa lanière de sac remplie de stickers rock one…
  Juste après avoir repérer ces cas désespérés, je file enfin dans le bar. Le temps de discuter avec les deux groupes (que j’avais chroniqué précédemment), de pisser, de remonter ma braguette, et hop, le concert commence !
  Lisaapeur, premier groupe de la soirée, déjà habitué à jouer dans ce bar, envoie comme premier morceau « Depuis vendredi » le morceau le plus connu des spectateurs. Dès les premières notes, une multitude de sourires s’affichent sur le visage des ados présents en masse. Le groupe enchaîne les morceaux plus vite que d’habitude, moins de parlote, de mauvaises blagues…Mais le trio assure bien une fois de plus. Moi qui n’étais pas trop de bonne humeur, un bon truc énervé du début à la fin n’était pas de refus. Après 6/7 morceaux, le public montre ses jolis tétons, le chanteur, Ben, fait de même. Hé oui, il fait très chaud ce soir, malgrès la dizaine d’alcoolique absent, l’ambiance y est !   Les Amiénois nous quitte avec « A l’ouest » et sa magnifique dernière phrase pour terminer un concert :  « J’suis comme le soleil, j’me sens à l’Ouest quand j’vais m’coucher. » Même si j’avais déjà vu le groupe plus de 10 fois en concert, je ne m’en lasse jamais…


                                                    [ Break bière (encore) , pipi (encore) ]

    Le deuxième et dernier groupe de la soirée, Corbillard, monte sur scène avec le sourire, même si le public est presque divisé par deux…Ouais, le groupe local aurait dû jouer en dernier…
   Le groupe Franco-Belge débute le set avec « Nos vies aux enchères », morceau du premier EP que j’aime beaucoup. Le résultat sur scène le fait à mort ! Avant chaque morceau, le groupe annonce que le titre est « cendrillon », et flow (guitariste chanteur) balance l’intro de « New York avec toi ».
   Le band nous offre un set rempli de morceaux inédits et ça promet du bon pour la suite ! Vers la fin du concert, Flo, l’autre guitariste chanteur, demande au public si quelqu’un veut bien se porter volontaire pour se faire cracher dessus. Je lève gentiment le doigt, comme à l’école. Cest chose faite, pendant une chanson, entre deux vers et deux verres je reçois du vin en plein visage, mon beau t-shirt de « maladroit » est flingué de jolies petites gouttes rouge. Etrangement, j’ai apprécié. C’est peut-être grâce à l’alcool que moi, je n’ai pas recraché.
   Les morceaux inédits défilent, mais le groupe choisit « Song for my friends » morceau présent sur deux disques, l’ep de Corbillard, et sur l’album solo de flow.
   Les deux guitaristes foutent leurs micros dans le public, et c’est reparti. Avec ce refrain rempli de woohoo je ne peux pas m’empêcher de chanter au micro…Après avoir vu la set-list j’étais persuadé que le concert était terminé, mais non, le groupe passe à une espèce d’outro à 4 accords (Ben de lisaapeur prendra la guitare en plein milieu) avec une seule phrase gueulée : « Faites la mort, pas la guerre » . Le message est passé.
   Ils finissent ces dernières syllabes tous allongés les uns sur les autres sur la batterie, bref un beau spectacle ! J’ai pas perdu ma soirée moi ..


Publié par Arno



 


Comments




Leave a Reply