Voila le premier groupe dont je souhaiterais parler.
  Un groupe de punk-rock Amiénois que je suis depuis ses débuts.
  Le groupe ne cesse de progresser au fil des années, passant du duo acoustique, au trio électrique, ayant ajouté depuis peu de nombreux chœurs ...
  Tout juste après avoir sorti leur démo 8 titres "Des mots pour dire des trucs..." qui mélange acoustique et électrique, le groupe propose leur premier album, très attendu des premiers fans
.


Lisaapeur / Comme Tout Le Monde (Don't trust the hype recordz)
Picture

                          15/20

  ET BIM !
 Dès la première piste de l'album, les « Lisa » nous proposent " Je me rappelle ", une de ces chansons avec un refrain qui reste dans le crâne dès la première écoute avec une ligne de chant parfaite et des paroles remplies de regrets "Pourtant j'aurais pu comprendre que les diplômes ne font pas manger, que les livres finiront par brûler". La basse est au centre de tous les breaks, et ça le fait bien !
Les pistes suivantes ne font que confirmer la progression du groupe.
Les chansons passent, mais le trio ne s'essouffle pas, et bien au contraire, le rythme s’accélère !

"Change de trou" nous offre aussi une belle surprise, avec un break inspiré de "Dinosaurs will die" de NOFX, mais en mieux !!!
Vient ensuite "Cocktail" et "A nos Rêves", deux titres qui me font penser à beaucoup de groupes : Vulgaires Machins pour les chœurs féminins, Nichiel's pour la rapidité du chant, et même the Flatliners pour le jeu de la batteuse (et oui c'est une batteuse, étonnant non ?) si proche de celui de Paul Ramirez, tu sais le style qui nous fait penser à une putain de cavale dans un film de cow-boy?

Les titres s'enchainent aussi vite que le chanteur/guitariste doit avaler les bières, "Depuis Vendredi" morceau déjà présent sur la démo, déjà repris en chœur par le public, fait office de tube, avec une intro basse à la "Stickin' in my Eye" de NOFX.

"Chiante à mourir, dès la première saison" c'est ce que chante le groupe sur la seule partie ska du skeud (tiens, essaye de dire "ska du skeud" plein de fois, et vite) pendant "JC" une chanson qui parle d'un de leurs potes, qui supporte le groupe.
RE-BiM, piste 8, "Ma Douce Amie", chanson la plus intéressante et la plus originale de la galette, ça parle de drogue, c'est mélancolique, c'est magistral.

La fin du cd est vraiment énervé, L'intro bandante de "A l'ouest" se fait vite oublier laissant place dès la seconde qui suit à ces paroles ironiques, et ces deux voix tout au long de la chanson , "Mon Histoire" toujours aussi rapide se finit par un joli "que des perdants", gueulé à la façon punk-hardcore.
On m’a dit que « A Pas de Loup  » peut faire penser à Zabriskie Point, je confirme cet avi, en ajoutant que cette chanson contient encore un de ces refrains qui restera dans ta tête des mois et des mois…

Le cd finit par "Le Tunnel" qui se termine par une chanson acoustique en guise de bonus caché !
Pour finir, voilà un bon disque avec un artwork vraiment cool, qui était très attendu et qui ne me déçoit pas du tout !
Ca va rester dans mon lecteur pendant longtemps…

Tracklist:
1 - Je me rapelle
2 - Les passants
3 - Change de trou
4 - Cocktail
5 - A nos reves

6 - Depuis vendredi
7 - Jc
8 - Ma douce amie
9 - A l'ouest
10- Mon histoire
11 - A pas de loup
12- Le tunnel

Tu peux écouter des extaits ici :
http://www.myspace.com/lisaapeur
Acheter la première démo ici : http://lisaapeur.bigcartel.com/
Acheter l'album ici : http://dtth.bigcartel.com/
Telecharger une compile ou ils aparaissent : Sampler n°4 de l'asso Tchek l'assos

Publié par Arno

 


Comments




Leave a Reply