Pin-Up Explosion - Doubah ( Culture punk / 2011 )
En france on a les Nofx nationaux avec "Personne" , les green day de 1990 avec "efuceka"
les blink 182 avec "Topsy turvy's" , et je suis plus qu'heureux de vous annoncer qu'on a maintenant nos Dear Landlord francais , avec PIN UP EXPLOSION !
Picture
Putain comment j'ai attendu ce cd !
Je me forçais carrément à ne pas écouter les morceaux en écoute sur leur myspace pour avoir l'entière surprise en ouvrant ma boite aux lettres , et bordel , je suis très très loin d'être déçu !
L'artwork est bien cool ,chaque chanson a un petit élement pour sortir du lot , la réference à Dear Landlord se fait sentir à des kilomètres ...

Dès les premières secondes de lecture on a bien compris que les aixois de Pin Up explosion n'essayent pas de cacher leurs influences.
"Charly" premier morceau de l'EP nous offre un jolie cocktail avec un sacré mélange : Couplet à la Dear Landlord (oui ça fait la troisième fois que je cite ce groupe , mais j'inciste !) et refrain à la Dillinger Four !
J'ai a peine le temps d'enlever la bave qui coule de ma bouche que l'excellent titre "Doubah" qui a donné son nom à l'ep , me fait hocher la tête sans vraiment m'en rendre compte.
La chanson sonne vraiment old-school , est c'est pas déplaisant !

Viens maintenant le Tour de "Red eyes" le genre de chanson qui pourrais se faire passer pour une chanson du repertoire des De** ******* avec son passage acapella plus que bandant et la complicité des deux voix qui rajoute du peps ! Cette chanson est d'ailleurs dispo sur notre compile vol 2 a télecharger gratos , dans la secion media !
"Small Tractor" finit en beauté ce jolie EP dont les minutes sont passées comme des secondes .
Plus la chanson avance , plus la cadence accélére !
Les breaks sont encore dignes de ces Américains ...Le refrain restera gravé dans plus d'un cerveau !!!

Voilà encore un de ces cds que je suis pas près de lacher !
Les Pin-Up Explosion ont trouvé la bonne recette pour séduire le public sur support , reste à vérifier si c'est aussi bon en live , mais avec des chansons aussi bien construite , le résultat ne seras pas une surprise ...

Publié par Arno'

TRACKLIST :
1-Charly
2-Doubah
3-Red Eyes
4-Small Tractor

Vous pouvez commander le skeud en contactant l'equipe culture punk sur leur site :Ici
et écouter deux chansons sur leur myspace : Ici




 
 


Can't Bear This Party - Ain't No Princess
Picture
     Après un premier EP « Modern Factory » plutôt bien foutu , revoila les Nicois de CAN‘T BEAR THIS PARTY qui reviennent te mettre une claque dans la gueule avec «Ain‘t no Princess »

Dès l’intro gueularde « What Would You Expect From Guys Like Us » , les CBTP annoncent la couleur: ça envoie du lourd et c’est tant mieux!   On découvre un « Happy Punk Hardcore » absolument jouissif dans la veine de Chunk !No Captain Chunk!  Avec pourtant une enorme personnalité et une envie de faire du bruit !      
Et ça s’enchaîne ça s’enchaîne « So Quarrelsome » débute les hostilités, et on sent intérieurement que cet album est bon et même très bon ! 

Un chant clair,de la bonne humeur, des « woooohooo » , des mélodies électronique entêtante. On retient très vite  les morceaux dès la première écoute et quand  la petite berceuse de « Song Of Sirens » se termine, on éprouve le besoin de se repasser l’album tellement la dose de Bonheur et de bien être est perceptible. Les guitares ne sont pas en reste tout comme la basse et la batterie qui forment un ensemble  psychédélique,  presque hypnotique. On pourrait penser à un joyeux bordel à la première écoute mais il n’en ai rien ! Chaque instrument fait mouche dans les oreilles et t‘injecte une dose d‘adrénaline dans le cerveau.

Avec un  « City so Sad » électrique  ou un « The War » explosif, on est presque heureux de pouvoir reprendre son souffle avec «Yoko Dances Tonight (Never Let You Go) » et on se laisse dériver tranquillement avec  « From Here To A Better Place » une berceuse qui se dresse tel un phare dans cet océan d ‘ énergie.  
En Bref, CAN’T BEAR THIS PARTY je ne le répéterais jamais assez « CA ENVOI DU POULPE! »  
Du poulpe? Parlons en avec cette pochette hallucinante, avec ces couleurs vives,ces détails soignés, y a pas a dire les gars chapeau bas pour cette performance, même la pochette est jouissive!  
« Ain’t no Princess » ça sort chez Guerilla Asso et c’est  11 pépites explosives pour seulement 10 euros , ça se refuse pas !

 Pour ma part c’est ma dose de bonheur tout les matins et je peux vous dire que ça fait du bien par ou ça passe !          

TRACKLIST:
 1 - what would you expect from guys like us
 2 - so quarrelsome
 3 - it’s u between t & v
 4 - ain’t no princess down here
 5 - city’s so sad 
 6 - yoko dances tonight (never let you go) 
 7 - talk to the phone tone 
 8 - the war
 9 - sinking ship
10 - from here to a better place
11 - song of sirens

Tu peux écouter un extrait et acheter le disque sur la distro du jardin des fous en cliquant ici

                                                                                                         Publié par Wu'

 
 
Le phénomène du folk/punk se développe de jours en jours ,dévoilant de nouveaux artistes dans beaucoup de pays, et c’est pas avec Tim vantol que Les choses vont se calmer…
Amoureux de la route , un album lui était presque indispensable pour  faire résonner ces chansons
dans les bars,les parcs,et tout autre lieux croisant son chemin.
Avec « Road sweet road » La vedette hollandaise n’est pas prête de crever ses pneus…

Picture
"Road Sweet Road"
Voilà un disque qui assaisonne sans ecxès sa bibliothèque musicale!
Dans le titre , tout est dit , 11 chansons servies,beaucoup de références à la route bouffée,et plus particulièrement pour les deux bombes "Road Sweet Road" (qui a d'ailleurs donné son nom à l'album) et "Four Wheels And A Sixstring" avec son excellent refrain mémorisé dès la première écoute:"Give me four wheels and a sixstring,
a bottle of booze a day and I’ll play my songs, and get wasted on my way".
Les chansons suivantes ne font pas régresser la chose, bien au contraire toutes les chansons ont un petit plus ,pour donner un final auquel on ne peut rien reprocher : "Nothing" et ses choeurs féminin,"Broken Mirror" propose une intro et un refrain tubesque,les premieres secondes de "what norm" mettent en valeur l'influence à Tom Gabel,leader d'against me autant au niveau de l'ecriture que de la voix !
Le chanteur infiltre sur la plupart des chansons des parties d'harmonica ("Road sweet road","Problems are for free") et de batterie toujours minimaliste ("Nothing","Cage birds",'Do whatever the fuck you want")
qui rajoute une certaine énergie , mais dont il pourrait largement se passer.Ce mec là , il lui faut juste une gratte pour te faire tomber amoureux..
"Mercy will kill me" dernière chanson de ce disque,conclue en beauté en calmant un peu la cadence avec un jolie "finish" (le volume qui s'abaisse progressivement  et la batterie qui résonne...)

Voilà un album que je ne suis pas près de lacher tellement il est addictif..
je vous propose un défi ! Aller voir tim vantol en concert sans boire une seule bière ...

TRACKLIST :
1.  Nothing
2.  Mercy Will Kill Me
3.  Four Wheels And A Sixstring
4.  Problems Are For Free
5.  Do Whatever The Fuck You Want
6.  What Norm ?
7.  Broken Mirror
8.  Road Sweet Road
9.  Caged Birds

tu peux écouter ça ici
et acheter ça
                                                                            Publié par Arno'    

 
 
Voilà une interview de "Tendinite" , tout nouveau groupe de pop-punk avec des membres de "Charly Fiasco" et de "I was a teenage alien" réalisé par mail , le 25 novembre 2010 !
Vous allez surement voir que l'histoire des groupes respectifs est un peu compliquée , on découvre un nom de groupe toutes les deux questions.

 Une question que tout les groupes adorent , pouvez vous vous présenter ? Qui fait quoi ?
 Vos groupes respectifs ?
Dick : basse/choeurs ; Romain Boule : chant/guitare ; Freeleo : batterie/choeurs.
Romain et Dick jouent dans Charly Fiasco et Fred joue dans I Was A Teenage Alien.
Romain Boule : Tendinite, trio power pop punk, chanté dans la langue de Thatcher mais avec l’accent du sud ouest de la France. Nous avons des influences très diverses, allant de Jawbreaker à Teenage Bottlerocket. C’est un projet monté au printemps dernier, lorsque que nos groupes « principaux » préparaient leurs albums respectifs. Charly Fiasco et I Was A Teenage Alien partageant le même local de répétition, il ne nous a pas été très dur de se retrouver ensemble pour composer un nouveau truc!
Ah mince, j’ai failli passer à coté de la question.
Donc nos groupes a coté :
I Was A Teenage Alien : pop punk, aux sonorités surf music. Premier album à venir début 2011 !
Charly Fiasco : punk rock en français, deuxième album le 4 Mars 2011 chez Guerilla Asso.

Avez vous sorti votre vinyle ? Que comporte t'il ?
Dick : Le vinyle sort fin Novembre à l'occasion de nos premiers concerts, de notre première tournée qui se déroule du 27 Novembre au 3 Décembre en compagnie des franc-comtois de The Rebel Assholes.
Il s'agit d'un split EP avec le groupe AUTOBUS dans lequel officie également Romain Boule et 2 membres de Rebel assholes.
2 Titres pour Tendinite, 3 pour Autobus...
Romain Boule : Le disque sort sur 3 labels en même temps ( Shotdown, Oni Red Chords, et les disques de Géraldine) Il sera disponible dans toutes les bonnes distro de France et d’ailleurs ,Concernant l’artwork, C’est Freddy Costes qui s’occupe de la face Tendinite et Ulrich Tottier (batteur des Bad Chickens, et No Guts No Glory) qui gère Autobus !

Comment c'est passé la collaboration avec Autobus ?
Dick : Primo, une belle histoire d'amitié avec les 2 lascars qui joue dans les Rebel Assholes !
Nous souhaitions sortir notre premier effort discographique sous forme de split ...
Le choix du vinyle s'est fait naturellement, nous sommes de grands consommateurs de ce support discographique, et nous n'en avions jamais sorti de notre petite vie d'appprenti musicien débutant...
Il nous fallait un groupe pour nous accompagner, nous réfléchissions et Romain nous a soufflé Autobus ...
ils avaient enregistré des morceaux qu'ils désirait sortir ...

Est-ce que c'est "maladroit" qui vous ont donné l'idée de commencer un groupe pop punk ?
Freeleo : C'est plutôt une grande envie de jouer encore et toujours un peu plus...
L'opportunité de faire ce projet avec deux membres des CF c'est faite " un peu par hasard".
L'envie est venue de créer un groupe avec Dicky, bassiste des CF. La section rythmique étant faite, il ne manquait plus qu'à trouver un guitariste et un chanteur.
Partageant un local de répétition en commun entre les deux groupes, nous avons naturellement demandé à Romain s'il voulait participer à ce nouveau projet et sa réponse fût un oui sans équivoque. Le groupe pouvait commencer !
Mais la formation du groupe n'a pas été simple au départ. Nous avons commencé à 4 pour opter par la suite pour un trio.
Dick : Non pas du tout ... plutôt la découverte de groupe comme Teenage Bottle Rocket, Off with their Heads, Dear Landlord, Dead To Me etc etc ...et l'envie de créer un groupe dans cet état d'esprit musical ...
Romain Boule : non, moi c’est The Helltons qui m’ont donné envie de monter un groupe.
Maladroit sont
beaucoup trop vieux pour faire des envieux.
Leurs solos minimalistes joués avec un moignon ne me laissent pas trop rêveur.
Non, plus sérieusement, on écoute tous beaucoup de pop-punk à coté de ce qu’on joue. Ca fait un petit moment que l’envie me trottait dans un coin du cerveau. Le fait d’avoir des mecs disponibles et motivés dans un même local a accéléré les choses. Bon j’écoute aussi beaucoup de rap français, mais personne ne veut faire ça avec moi.

Comment vous vous débrouillez pour composer un morceau ?
Freeleo : C'est à chaque fois une nouvelle page blanche lorsqu'on compose ensemble.
C'est avant tout un travail collectif,On se sert de l'expérience de chacun mais l'essentiel est une grosse dose de plaisir et de partage...

Ce n'est pas difficile de caser des rendez vous pour gérer un autre groupe quand on en a dèja un qui tourne pas mal ?
Freeleo : La suite de cette aventure avec mes collègues des CF me le dira... Nous sommes en pleine préparation de notre 1er album avec mon groupe IWATA et nous travaillons actuellement sur la recherche de label et de co-prod pour sa sortie (l'annonce est passée !!!).
Cela me laisse encore un peu de temps libre pour me consacrer à TENDINITE et planifier un calendrier entre les deux groupes.
Dick : Un peu difficile au début en effet ... disons qu'au début on se sentait un peu "le cul" (comme les chiens, tu vois) ... Trouver un bon rythme et une certaine assiduité pour les répètes, sachant qu'en plus nos activités professionnelles sont assez prenantes ... Ensuite moi perso, à part mon boulot je ne fais rien d'autre du coup je fais un autre groupe ...
Romain Boule : Je cours après ma vie. Mais j’adore ça. C’est vrai que c’est quelque fois un peu difficile, ma vie privée en a pris un sacré coup, mais c’est une question de choix.
On a réussi à trouvé une certaine « stabilité » pour monter le set de Tendinite, mais parce que ni IWATA, ni les Fiasco tournaient. On va voir début 2011 comment on arrive à s’en sortir.

Vous commencez bientôt les concerts ,vous avez donc surement assez de chansons pour faire un skeud , peut-on espérer une prochaine sortie dans peu de temps ?
Freeleo : Pas pour la totalité d'un album mais certains titres déjà composés si retrouveront sûrement. On prévoit une sortie d'album pour fin de l'année 2011. Voir plus tôt selon les moments libres de chacun.
Romain Boule : On part du principe qui faut battre le fer tant qu’il est encore chaud. On verra bien comme on ressort de cette première tournée. Si nos impressions sont positives, il y a de fortes chances pour qu’on commence à bosser sur un album l’année prochaine.

Pensez vous séduire la plupart des fans de charly fiasco ?
Romain Boule : J’ai un peu de mal à associer le terme « Fan » avec « Charly Fiasco ».
On n’a jamais pensé et parlé en terme de séduction envers le public. J’ai du mal à séduire une fille dans la vie, alors imagine séduire un public ! C’est peine perdue.
On joue la musique que nous aimons. Nous jouons cette musique parce que c’est la seule que nous soyons capables de jouer techniquement parlant, et c’est la seule qui nous fait vibrer autant depuis maintenant 15 ans. Ca vient des tripes, et ça a pour seul mérite d’être sincère.
Si les gens adhèrent alors tant mieux, si les gens qui suivent un petit peu Charly Fiasco et Iwata peuvent s’intéresser aussi à Tendinite alors tant mieux aussi !

Toutes vos chansons seront en anglais ou vous visez un mélange des deux langues ?
Freeleo : Pour le moment l'envie est de composer en anglais. On verra par la suite mais nous sommes libre de faire ce que bon nous semble alors.?!!!..
Romain Boule : Ecrire un texte, c’est se mettre à nu. Ecrire un texte en anglais, c’est juste se retrouver en caleçon-chaussette. Pour le moment cela va bien avec le coté fun et pop punk de notre musique.
Quand il faudra sortir la zigounette, on chantera en français.

C'est dèja finit , Un petit mot pour la fin ?
Freeleo : J'espère vraiment que le public aimera ce que nous faisons et qu'il prendra ce projet comme un nouveau groupe émergeant.
On est conscient que la petite notoriété de nos groupes peut donner envie de découvrir TENDINITE mais je pense que le public se trompe rarement.
Les premières retombées de notre vinyl et notre tournée nous permettrons de répondre à cette question un peu plus tard.
Tu seras obligé de nous réinviter pour qu'on puisse y répondre...
Dick : Merci à toi pour cette première interview !
Romain Boule : Merci beaucoup Arnaud, d’avoir consacré un peu de ton temps libre pour Tendinite ! C’était notre toute première interview, je suis un peu ému.
Longue vie à ton webzine et encore bravo pour cette initiative…

Merci à vous !







 
















 
 
  Pretty johnny c'est un quatuor dynamique de montpellier, avec deux guitaristes, un bassiste et un batteur . Ils ont sorti leur 1er cd chez guerilla asso . Ils sont distribués par d'autres bons labels : "Twist and loose" (Montpellier), "les disques de Géraldine" (Toulouse) et enfin l'excellente "Bad mood asso".

Picture
 Le groupe surprend par l'efficacité de ses morceaux à la sauce punk-rock'n'roll. Dès l'écoute du premier titre, une référence du rock'n'roll se fait entendre et ce n'est nul autre que le King ( Elvis, pas Michaël Jackson..) . Le texte parle de succès et des gens qui sont tellement fans qu'ils font tout ce qu'ils peuvent pour ressembler à leur idole.
 
La piste 4, "Happy taf", ravira les malheureux qui ont un job médiocre et qui ne les rendra jamais riches. Le refrain est très simple à comprendre : "Tu nettoies des pierres tombales, un boulot plus que banale, tu déplace la poussière et tu trouves ça normal, se contenter de presque rien, naturellement" .

 
Le tubesque "Martin m'a dit" possède un refrain à chanter dans une taverne avec des copains, une chopine à la main.                               "Levons nos verres et buvons en trois, prends donc une bière, écoute moi..."

  Inutile de préciser de quoi parle le tube "La villa d'mon boss" mais il faut l'écouter au moins une fois , ce morceau a une double personnalité, d'un côté il est sombre au niveau des paroles mais joyeux sur la partie instru, grâce à un solo bien fourni qui ne laisse pas à désirer. Cette chanson remettra ton boss à sa place sans passer par la case départ, et il ne touchera pas 100 000 Euros.
 
Le titre "évangélisme et soumission" aborde le bourrage de crâne de la guerre et de la religion, cette musique commence rude avec une phrase qui frappe : "Un fanatisme bien rôdé, au royaume de la tentation.".
 
La (dernière) piste "seul contre tous" parle d'un type qui, comme beaucoup, a simplement une vie de merde. Le refrain est suivi de la phrase titre de l'album : "l'essentiel c'est de garde le sourire" répétée plusieurs fois.
 
Et ce n'est pas fini car il y a une piste bonus ! Mais pour la connaître, il faut se procurer le CD sur le jardin des fous, chez un bon disquaire ou en concert : Pretty johnny ça vaut le coup.
 
Tu peux les entendre (et même les écouter) sur : http://www.myspace.com/johnnypretty
 
Bonne écoute.

                                                                                                                                             Publié par Jau .


 
 
On a échangé quelques mots avec NICHIEL'S, vous pouvez mater ça juste en dessous !
 
 
LISAAPEUR+CORBILLARD

VENDREDI 5 NOVEMBRE 2010

Amiens - Le grand Wazoo


Picture
  20H30 pétantes, beaucoup de monde au wazoo, ça fait plaisir !

  Ce n’est qu’après avoir été au courant que le concert commence finalement à 22h00 que tout le monde se disperse. Beaucoup partent boire des canettes dans le parc à côté, on ne les reverras plus. En même temps, un mec de la bande avait sa lanière de sac remplie de stickers rock one…
  Juste après avoir repérer ces cas désespérés, je file enfin dans le bar. Le temps de discuter avec les deux groupes (que j’avais chroniqué précédemment), de pisser, de remonter ma braguette, et hop, le concert commence !
  Lisaapeur, premier groupe de la soirée, déjà habitué à jouer dans ce bar, envoie comme premier morceau « Depuis vendredi » le morceau le plus connu des spectateurs. Dès les premières notes, une multitude de sourires s’affichent sur le visage des ados présents en masse. Le groupe enchaîne les morceaux plus vite que d’habitude, moins de parlote, de mauvaises blagues…Mais le trio assure bien une fois de plus. Moi qui n’étais pas trop de bonne humeur, un bon truc énervé du début à la fin n’était pas de refus. Après 6/7 morceaux, le public montre ses jolis tétons, le chanteur, Ben, fait de même. Hé oui, il fait très chaud ce soir, malgrès la dizaine d’alcoolique absent, l’ambiance y est !   Les Amiénois nous quitte avec « A l’ouest » et sa magnifique dernière phrase pour terminer un concert :  « J’suis comme le soleil, j’me sens à l’Ouest quand j’vais m’coucher. » Même si j’avais déjà vu le groupe plus de 10 fois en concert, je ne m’en lasse jamais…


                                                    [ Break bière (encore) , pipi (encore) ]

    Le deuxième et dernier groupe de la soirée, Corbillard, monte sur scène avec le sourire, même si le public est presque divisé par deux…Ouais, le groupe local aurait dû jouer en dernier…
   Le groupe Franco-Belge débute le set avec « Nos vies aux enchères », morceau du premier EP que j’aime beaucoup. Le résultat sur scène le fait à mort ! Avant chaque morceau, le groupe annonce que le titre est « cendrillon », et flow (guitariste chanteur) balance l’intro de « New York avec toi ».
   Le band nous offre un set rempli de morceaux inédits et ça promet du bon pour la suite ! Vers la fin du concert, Flo, l’autre guitariste chanteur, demande au public si quelqu’un veut bien se porter volontaire pour se faire cracher dessus. Je lève gentiment le doigt, comme à l’école. Cest chose faite, pendant une chanson, entre deux vers et deux verres je reçois du vin en plein visage, mon beau t-shirt de « maladroit » est flingué de jolies petites gouttes rouge. Etrangement, j’ai apprécié. C’est peut-être grâce à l’alcool que moi, je n’ai pas recraché.
   Les morceaux inédits défilent, mais le groupe choisit « Song for my friends » morceau présent sur deux disques, l’ep de Corbillard, et sur l’album solo de flow.
   Les deux guitaristes foutent leurs micros dans le public, et c’est reparti. Avec ce refrain rempli de woohoo je ne peux pas m’empêcher de chanter au micro…Après avoir vu la set-list j’étais persuadé que le concert était terminé, mais non, le groupe passe à une espèce d’outro à 4 accords (Ben de lisaapeur prendra la guitare en plein milieu) avec une seule phrase gueulée : « Faites la mort, pas la guerre » . Le message est passé.
   Ils finissent ces dernières syllabes tous allongés les uns sur les autres sur la batterie, bref un beau spectacle ! J’ai pas perdu ma soirée moi ..


Publié par Arno



 
 
Voilà une interview d'Olivier, guitariste / chanteur dans Dead Pop Club, Maladroit et The Vein Shot . Cet échange de mail aborde l'actualité de ses 3 groupes .

Picture
SOAB Webzine : -Ca fait un bail que tu joues dans dead pop club, qu'est ce que tu peux nous dire de l'évolution du groupe ?  Vos anciens morceaux vous correspondent toujours, ou alors vous avez plutôt changé d'optique ?

Olivier : Ca fait effectivement un bail que Dead Pop existe. Depuis 1998 plus précisément. Forcément, pendant ce laps de temps, le groupe a évolué musicalement. Tout comme nous avons évolué en tant qu'individu. L'un va avec l'autre. Je dirai que le Dead Pop 2010 est plus efficace. Que nos morceaux aujourd'hui sont mieux écrits, chantés et joués. Maintenant, ce n'est que mon avis en tant que membre de Dead Pop Club. Peut-être que certaines personnes qui nous écoutent préfèrent Superpower et Autopilot Off à Home Rage. De mon point de vue, Home Rage est une photo représentative de qui nous sommes en 2010.


SOAB Webzine : -Votre prochain clip (you think you can dance) sera un mix de vidéos de fans. Les fans ont bien joués le jeu,vous avez reçu pas mal d'extrait  ?

Olivier : On a reçu quelques extraits. Pas autant qu'on l'espérait. Par contre, on a nous même filmé pas mal de gens. Ainsi que des copains dans des groupes. Comme les Unco, les Flying, Mon Autre Groupe, Guerilla Poubelle, Anita de Anita Babyface, Thomas des Burning Heads, les japonais de S.M.N, les Marxmallows, les gallois de Henry’s Funeral Shoe et d'autres. Les Charly Fiasco nous ont aussi fait une méga chorégraphie. Digne d’un popstar. Ce clip risque d'être assez drôle. J'espère qu'il sera en ligne d'ici la fin de l'année.

SOAB Webzine : -Tu joues aussi dans Maladroit . Que peux tu nous dire de votre cd qui va sortir début 2011 ? L'enregistrement a-t-il déjà commencé ? Il sera fidèle au vinyle ?

Olivier : L’enregistrement est en passe de se faire. On va aller mi novembre 3 jours en studio dans le home studio de Fab, bassiste de Justin(e). Puis on ira deux jours chez le père de Till pour les voix. On ne sait pas encore qui s'occupera du mix. Ce disque contiendra entre 12 et 16 morceaux. Musicalement, ca change un peu par rapport au 45T. C'est plus pop punk. Pour l'instant, on a pas prévu de le sortir en vinyle. C'est une question de budget, le vinyle coutant vraiment cher. Ce premier album de Maladroit sortira à la mi février sur Guerilla Asso en co prod avec d'autres labels certainement. On en profitera pour partir sur une tournée française de 10 dates avec les québécois des Sainte Catherines du 23 février au 5 mars. Elle passera par le Havre, Nantes, Bordeaux, Tarbes, Toulouse, Marseille, Lyon, Nancy, Hazebrouck, Bruxelles et Paris.
Picture
SOAB Webzine : -Tu peux me dire deux mots sur la chanson " There's no "I" in Diy "  ?

Olivier C'est un texte de Till. C’est un titre assez ironique qui parle des groupes qui revendiquent le DIY alors que de toute façon ils n’ont pas d’autre choix ! Le refrain fait « I stay DIY cause my band sucks anyway ». Cela nous fait parfois marrer ce DIY a tout prix comme choix engagé alors qu’il n’existe pas d'autre alternative.


SOAB Webzine : -Tu joues dans un side-project acoustique, the vein shot . Quels sont vos projets ? Des concerts ou un nouveau cd en vue ?

Olivier : The Vein Shot est en stand by en ce moment. Avec le planning de Maladroit et de Dead Pop, je n'avais plus vraiment le temps de répéter avec mon acolyte Chris. Du coup, The Vein Shot est en hibernation. Je ne sais pas si on reprendra. Jouer acoustique est vraiment difficile. Mais je continue chez moi à écrire des morceaux. Peut-être que j'essaierai de jouer en solo un de ces 4. Je risque d'aller enregistrer 2,3 titres avec un copain d'ici la fin de l'année. Je verrai bien ce que j'en ferai après.

SOAB Webzine :-Entre tes 3 groupes, tu as du temps pour toi ? T'as pas l'impression de vivre à 200 à l'heure, de voir les concerts défiler et de rater des moments que t'aurais peut être pu vivre si t'avais un ou deux groupes de moins ?

Olivier : Finalement, je n'ai plus que deux projets. Mais oui, deux groupes, les répéts, les concerts puis le taf, la vie de famille (j'ai une petite fille de 6 ans), ca fait un agenda plus que rempli. J'ai pas vraiment le temps de faire autre chose. Rater des moments autres ? Oui certainement. Mais depuis le temps que je joue dans des groupes, j'ai pris l'habitude de rater telle ou telle soirée. C'était plus génant au lycée ou à la Fac. Aujourd'hui c'est pas si grave. Puis mes potes sont tous dans des groupes. J'ai fait mon choix et franchement, partir sur la route, c'est quand même le pied. Tu es avec tes potes, tu rencontres d'autres gens, tu donnes des concerts… c'est devenu comme une drogue. J'ai besoin de manière régulière de poser mon cul dans un camion (même si ce n'est pas tout le temps drôle !!!), de bouffer des sandwichs triangles, de se moquer de la femme cougar au péage et de respirer l'air d'autres villes que la mienne. Les groupes, c'est quand même la classe. Même si tu débarques le lundi matin au taf avec des cernes profondes comme la caverne de dans The Descent. Et que pour ta copine par contre, c'est pas forcément évident (avec Maladroit on a d'ailleurs un titre qui s'appelle Don't Tell My Girlfriend I Have a New Band).

SOAB Webzine : - Merci à toi !

Vous pouvez choper les skeuds de ces 3 groupes sur le Jardin des fous, ou  matter le site de Dead Pop Club ici !
 
 
  Son nom n’est pas inconnu des adeptes de musique punk-rock puisqu’il est avant tout le chanteur-guitariste du groupe Agaisnt me! . Cet album est son premier opus solo et plus ou moins acoustique. Composé de sept titres très variés musicalement mais toujours avec cette voix qui lui est propre.

"Heart burns"

Picture
   On commence l’album par Random Hearts une chanson électrique bien dans l’air du temps, à la fois saturée mais aussi mélodique. Le titre fait écho au nom de l’album et elle est plus travaillée que les chansons des premiers albums du groupe de Tom. Ce premier disque solo est un peu décevant car sept chansons ne permettent pas de profiter entièrement du talent de ce chanteur, compositeur et musicien. On notera que certaines chansons ont été retravaillées puisque sur internet quelques essais étaient postés.

   Mes coups de cœur sont pour deux chansons, Anna Is A Stool Pigeon et Harsh Realms , deux titres à la fois mélodieux et plutôt bien écrits. Elles se différencient des autres par leur simplicité musicale mais au résultat bien plus efficace.

   A travers cet album, Tom nous prouve qu’avec un groupe ou non il reste un compositeur, un auteur & un chanteur de talent. Je recommande l’écoute de cet album aux amateurs de projet solo des grands noms de la musique punk-rawk et si vous pouvez le mettre dans votre voiture peut être qu’une belle brune vous accostera ou au pire écouter l’album en sirotant une blonde.

Publié par Chipo


This is your new blog post. Click here and start typing, or drag in elements from the top bar.
 
 
  The Helltons, du pop punk avec deux guitaristes, ce qui laisse place à de bons enchaînements de solos et d'accords . Quatres musiciens qui se débrouillent très bien et qui nous montrent comment la musique indépendante côté punk rock a évoluée.

"Panic attacks"              18/20

Picture
  Leur skeud "Panic attacks", sorti en 2010, comporte 10 titres plus pop les uns que les autres .
  Ca démarre fort avec le premier titre, que beaucoup approuveront : "I hate U2" ( qui peut être interprété " I hate you too " ) .
Le refrain se mémorise avec facilité, alors on le chante dans la chambre en l'ecoutant le volume au max, et ça réveille les voisins..encore.
  Le chant est assez doux, les riffs dynamiques, on peut même entendre du clavier sur le titre... non, le tube "Better of alone" et même si on est très médiocre en anglais, il suffit des fois de lire les titres pour avoir une bonne partie du refrain.
  Un autre tube ( ça s'enchaîne sur cet album ) "Danny's on drugs" , ça lance des solos, ça chante en choeur et il y a évidemment les fameux "woohoohoohoo" qui font, bien entendu, toute la différence.

 
  On remarque une efficace formule guitare+voix dans l'intro de "150 000 eyes over me", ce qui la différencie des débuts classiques des autres pistes. Aucune pause à faire jusqu'à la fin de la lecture, chaques morceaux s'enchaînent dans la joie et la très bonne humeur. Pour un premier album le groupe s'en tire plutôt bien . A voir en concert en remuant les chevilles, une bière à la main.

  Si tu aimes Los di maggio's, Teenage bottlerocket ou encore Dead pop club, il t'est recommandé de te procurer ce CD en concert (c'est mieux) ou le Jardin des fous de Guerilla asso.
 

  Enjoy !

  Tracklist :
  1: I hate U2 
  2: Left to right 
  3: No friends  
  4: 1984   
  5: better of alone 
  6: danny's on drugs 

  7: can i join ?     
  8: 150 000 eyes over me  
  9: watching seinfield    
  10: punk rock's not fun               


Publié par Jau